Confinement : texte de Denis Barbe

Aimant bien rigoler avec un peu d’astuce,
Voici que j’aimerais jouer au confinement…
Pour l’instant je m’amuse en pensant au virus
Qui m’a raté mais pas mon pauvre vieux PC.
Il fait forte impression et malheureusement
Mon imprimante a dit ne pouvoir travailler.
A moins que, va savoir, mon imprimante mente.

Il reste tous nos livres, une plume, un papier,
Alors amusons-nous, que nul ne se lamente,
Et vous verrez la muse à vos côtés penchée.

De concert avec elle nous voguerons avides
De liberté, d’espace aujourd’hui interdits
Dans cette guerre étrange, immobile et transie,
De peur de l’attraper, notre ennemie COVID.

Bien curieuse bataille où sur la défensive
De faire le dos rond tous nous nous contentons.
De blancs soldats là-bas s’échinent et s’activent
Essayant d’arracher de rares guérisons
Aux griffes de ce mal aveugle, impitoyable.

Jamais la loterie de notre destinée
N’a tourné son rouet de façon si palpable.
On attendait les choeurs, les cris de joie de Pâques,
C’est dans un grand silence que parlent les Parques.

Allons, soyons donc moins sérieux, un peu plus gais.
Malgré tout, avançons, pas à pas, d’heure en heure.
Etres sociaux toujours, c’est notre qualité.
Gageons qu’à échanger, écrire ou bien parler
Nous sortirons un jour au soleil des vainqueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *